Utiliser Flatpak

Cette page fournit une introduction à l’interface en ligne de commande flatpak et explique les concepts techniques, les conventions ainsi que les commandes les plus usuelles.

Les utilisateurs finaux n’ont généralement pas besoin d’utiliser cette page ou l’interface en ligne de commande Flatpak, puisque Flatpak peut être facilement utiliser à travers des outils graphiques de gestion de logiciels, néanmoins ils sont libres d’utiliser la ligne de commande s’il le préfère !

La commande flatpak

flatpak est la commande Flatpak principale à laquelle des commandes spécifiques sont ajoutées. Par exemple, la commande pour installer quelque-chose est flatpak install et la commande pour désinstaller est flatpak uninstall.

Identifiants

Flatpak identifie chaque application et runtime à l’aide d’un identifiant unique en trois parties, tel que com.company.App. Le segment final de cette adresse est le nom de l’objet et la partie précédente identifie le développeur, ainsi le meme développeur peut avoir plusieurs applications comme com.company.App1 et com.company.App2.

Triplets d’identification

Habituellement il suffit de se référer aux objets à l’aide de leur identifiant. Néanmoins, dans certaines situations il est nécessaire de se référer à une version spécifique d’un objet ou à une architecture spécifique. Par exemple des applications peuvent être disponible en version stable et de test, dans ce cas, il est nécessaire de spécifier laquelle vous désirez installer.

Flatpak allows architectures and versions to be specified using an object’s identifier triple. This takes the form of name/architecture/branch, such as com.company.App/i386/stable. (Branch is the term used to refer to versions of the same object.) The first part of the triple is the ID, the second part is the architecture, and the third part is the branch.

Identifier triples can also be used to specify just the architecture or the branch, by leaving part of the triple blank. For example, com.company.App//stable would just specify the branch, and com.company.App/i386// just specifies the architecture.

The Flatpak CLI provides feedback if the architecture or branch of an object needs to be specified.

Système vis-à-vis utilisateur

Flatpak commands can be run either system-wide or per-user. Applications and runtimes that are installed system-wide are available to all users on the system. Applications and runtimes that are installed per-user are only available to the users that installed them.

The same principle applies to repositories - repositories that have been added system-wide are available to all users, whereas per-user repositories can only be used by a particular user.

Les commandes Flatpak sont exécutées au niveau système par défaut. SI vous installez des applications pour votre utilisation au quotidien, il est recommandé de s’en tenir à ce comportement par défaut.

However, running commands per-user can be useful for testing and development purposes, since objects that are installed in this way won’t be available to other users on the system. To do this, use the --user option, which can be used in combination with most flatpak commands.

Les commandes réagissent de la même manière si elles sont lancées en tant qu’utilisateur plutôt qu’au niveau système.

Commandes basiques

This section covers basic commands needed to install, run and manage Flatpak applications. For the full list of Flatpak commands, run flatpak --help or see the Référence des commandes Flatpak.

Lister les dépôts distants

Pour lister les dépôts distants configurés sur votre système, lancez :

$ flatpak remotes

Cela donne la liste des dépots distants qui sont ajoutés. La liste indique si chaque dépôt à été ajouté au niveau du système ou de l’utilisateur.

Ajout d’un dépôt distant

La manière la plus facile pour ajouter un dépôt est en utilisant un fichier .flatpakrepo, qui inclut les détails du dépôt distant et sa clé GPG:

$ flatpak remote-add --if-not-exists flathub https://dl.flathub.org/repo/flathub.flatpakrepo

Ici, flathub est le nom local qui est donné au dépôt distant. L’URL pointe vers le fichier .flatpakrepo distant. --if-not-exists empêche la command de produire une erreur si le dépôt existe déjà.

Suppression d’un dépôt distant

Pour supprimer un dépôt distant, lancez :

$ flatpak remote-delete flathub

Dans ce cas, flathub est le nom local du dépôt distant.

Installation d’applications

Pour installer une application, lancez:

$ flatpak install flathub org.gimp.GIMP

Ici, flathub est le nom du dépôt distant depuis lequel l’application est installée, et org.gimp.GIMP` est l’ID de l’application.

Parfois, une application nécessitera un runtime particulier, et il sera installé avant l’application.

Les détails de l’application à installer peut aussi être fournis par un fichier .flatpakref, qui peut être distant ou local. Pour spécifier un fichier .flatpakref au lieu de fournir manuellement le dépôt distant et l’ID de l’application, exécutez:

$ flatpak install https://flathub.org/repo/appstream/org.gimp.GIMP.flatpakref

Si le fichier .flatpakref spécifie que l’application doit être installé depuis une dépôt distant qui n’a pas été déjà ajouté, il vous sera demander si il doit être ajouté avant d’installer l’application.

Lancement d’applications

Une fois une application installée, elle peut être lancée en utilisant la commande run et l’ID de l’application:

$ flatpak run org.gimp.GIMP

Mise à jour

Pour mettre à jour toutes les applications et les runtimes installés à la dernière version, exécutez:

$ flatpak update

Lister les application installées

Pour lister les applications et les runtimes que vous avez installé, exécutez:

$ flatpak list

Alternativement, pour juste lister les application installer, lancez:

$ flatpak list --app

Suppression d’une application

Pour supprimer une application, exécutez:

$ flatpak uninstall org.gimp.GIMP